Plusieurs sénateurs affichent leur opposition à un CEP conjoncturel

140

Les sénateurs de l’opposition rejettent la formule de conseil électoral permanent conjoncturel envisagée par le président Michel Martelly.Les sénateurs Francky Exius, William Jeanty, Steven Benoît, Anick Joseph et Jean Baptiste Bien Aimé font valoir que cette formule de conseil électoral permanent conjoncturel est inconstitutionnelle.On en peut intégrer des membres provisoires dans un Conseil permanent, explique le sénateur Exius rappelant que le Parlement ne dispose d’aucune autre méthode pour designer des membres au conseil électoral. Les sénateurs Exius et Jeanty plaident pour la formation d’un conseil électoral provisoire suivant les prescrits de l’article 289 de la constitution amendée.Cet article faisant partie des dispositions transitoires n’a pas été abrogé par l’amendement constitutionnel. Pour le sénateur Exius la rencontre du 4 septembre entre le président Martelly et les 17 sénateurs n’a abouti a rien de concret. Si le sénateur Steven Benoît partage les points de vue de son collègue Exius cependant il juge au contraire que la rencontre a permis de faire des avancées dans les négociations. Les sénateurs devront avoir des séances de travail en vue de formuler une proposition au président Martelly.La proposition de conseil électoral permanent de consensus n’a aucune chance de bénéficier de l’appui des élus a expliqué le sénateur Benoît.De nombreux législateurs la qualifient de ridicule. Les parlementaires sont toujours favorables à la formation d’un Conseil électoral provisoire dont les membres seraient désignés par les partis politiques et les organisations de la société civile.Le sénateur Benoît croit que les conseillers électoraux peuvent contribuer au déblocage de la situation en présentant leur démission. LLM / radio Métropole Haïti

Publicité