Renvoi du CEP, les Jovenelistes protestent

1732

Le Rassemblement des Jovenelistes pour la Démocratie (RJD) conteste la validité de l’arrêté libérant les membres du Conseil Electoral Provisoire.

Dans un communiqué de presse le RJD rappelle que ces derniers sont désignés par le chef de l’état et ne peuvent être renvoyés que par un arrêté approuvé par le conseil des ministres.

Par ailleurs le rassemblement note que la signature du ministre de la Justice n’est pas apposée toute suite après celle du chef du gouvernement. Irrégularité qui fait de ce document « un faux en écriture publique » selon le Rassemblement.

La promulgation de cet arrêté, acte qualifiée d’arbitraire, unilatérale et illégale consacre la mise en place d’une autocratie avec la complicité des co-auteurs de l’assassinat du président Jovenel Moïse, conclut cette notre du Rassemblement des Jovenelistes pour la Démocratie, datée du 27 septembre 2021.

Composé de sympathisants et de proches de Jovenel Moïse, le Rassemblement des Jovenelistes pour la démocratie qui a été créé le 15 septembre dernier, s’est donné pour mission d’obtenir justice pour le président assassiné et de travailler afin que sa vision devienne réalité.

AL/Radio Métropole