Reprise timide des activités scolaires

246

La plupart des écoles avait ouvert leurs portes à Port-au-Prince suite à l’appel du ministre de l’Education Nationale , Pierre Buteau , en vue de la reprise , un (1) mois après le départ de l’ex-président Aristide. Cependant , la grande foule d’écoliers et de professeurs tarde à se manifester. Au niveau des écoles congréganistes , plus de 90 % des élèves ont répondu présent . Les responsables de ces établissements indiquent que les salles de classe ont été en grande partie remplies, lundi 22 mars 2004. Par contre, la plupart des écoles privées et publiques ont dû fonctionner avec un effectif réduit. Selon des directeurs de ces écoles, la situation n’est pas encore au beau fixe. A titre d’exemple , dans la zone de Martissant , des individus en provenance du quartier dénommé « Gran Ravin » ont empêché la tenue des activités scolaires en réclamant le retour d’Aristide. Des parents se sont plaints de l’absence de policiers dans la zone. De leur côté, les élèves ont exprimé leur enthousiasme et leur joie de se retrouver à nouveau en compagnie de leurs camarades de classe.

Publicité