Samuel Madistin se réjouit du coup de balai du CSPJ

577

L’éminent juriste haïtien, M. Samuel Madistin, salue le courage des conseillers du CSPJ qui ont publié une longue liste de juges corrompus. Ces magistrats seront écartés du système par le ministère de la justice. C’est une suggestion obligatoire, explique maître Madistin faisant valoir que le gouvernement était impliqué dans le processus de certification.


Les membres de la commission technique de certification ont été nommés conjointement par le CSPJ et le ministère de la justice.


Même si la loi ne définit pas la procédure de recours, M. Madistin soutient que le droit de recours existe.
Les juges non certifiés ne doivent pas se lancer dans des campagnes de presse mais exercer un recours auprès des juridictions compétentes afin de prouver leur innocence. Ils ne peuvent affronter le CSPJ, ils doivent obéir d’abord et contester ensuite.


Le juriste s’est dit étonné de la publication d’une liste de juges corrompus dans une conjoncture politique aussi délicate.
Il fait foi à la décision du CSPJ faisant valoir qu’il y a eu un long processus de certification.
Un juge gagne 75 000 gourdes mensuel et ne peut construire une maison de 300 000 dollars américains, argue t-il.

LLM / Métropole Haïti

Publicité