Un parti d’opposition invite le président Aristide à démissionner

243

Le Mouvement d’Organisation du Pays (MOP) appelle à la démission du président Aristide pour favoriser un déblocage de la crise politique. Lors d’un point de presse, le mardi 26 février 2002, le secrétaire général du MOP , Frank Adelson , a rendu le chef de l’Etat responsable de la dégradation générale de la situation dans le pays. Pour l’ingénieur Adelson, la gestion de Jean Bertrand Aristide est synonyme d’échec . Le dirigeant politique , membre de la Convergence Démocratique , a invité Jean Bertrand Aristide à consentir un  » sacrifice pour le bien-être du peuple qu’il dit tant aimer » . Frank Adelson a demandé au chef de l’Etat de voir la réalité en face c’est-à-dire la détérioration des conditions de vie de la population , la gabegie administrative , l’impuissance du pouvoir face à l’insécurité, sa tolérance envers la corruption et la poursuite des persécutions politiques contre les opposants. Le MOP, ci-devant Mouvement Ouvriers Paysans, fondé par feu Daniel Fignolé au début des années 50 est scindé en deux (2) branches depuis environ 10 ans. L’une dirigée par Gérard Philippe Auguste et Franck Adelson est membre de l’Opposition tandis que l’autre, peu active, conduite par Gesner Comeau et Jean Molière est proche du pouvoir Lavalas.

Publicité