Un pasteur sanctionné pour gestes obscenes

648

C’est la première fois qu’un pasteur est sanctionné par les autorités gouvernementales. Le directeur général du Ministère des Cultes, M. Evans Souffrant, a suspendu le pasteur Armel Lafleur, de toutes activités pastorales pour les 5 prochaines années. Une sanction sévère pour le chef de la mission église de Dieu indépendante de la porte étroite, qui a la charge de plusieurs églises sur l’ensemble du territoire.


Le directeur général du ministère des cultes, la plus haute autorité légale dans ce secteur, était particulièrement remonté contre le pasteur Lafleur qui avait boudé son invitation. La veille le pasteur avait obtenu un report de l’audience du chef du Parquet.


Le directeur des cultes, réputé pour sa politique conciliante, avait obtenu l’appui des organisations de pasteurs protestants.
La fédération protestante d’Haiti et le conseil spirituel des pasteurs avaient encouragé le gouvernement à adopter des sanctions contre le pasteur.


Considéré comme un récidiviste, le pasteur Lafleur est coutumier des provocations et comportement non conformes. Cette fois des sanctions administratives ont été infligées au pasteur qui avait publiquement touché les seins de sa fille lors d’une rocambolesque séance de formation sur la sexualité.
Les réseaux sociaux et les chefs d’organisation protestsnte ont crié au scandale et exigé une sanction exemplaire.


Le pasteur Lafleur, a présenté ses excuses, lors d’une interview, Cependant le chef du Parquet estime que ceci est insuffisant.


Le gouvernement haïtien garde ses distances dans cette affaire puisque le ministre des affaires étrangères et des cultes s’est gardé de parapher l’annonce de la sanction.

LLM / radio Métropole Haïti

Publicité