Un spécialiste indique que les discussions sur la force multinationale sont fastidieuses 

294

Le spécialiste en relation internationale,  M. Pierre Antoine Louis, ne se fie pas aux informations rapportées par la Presse internationale faisant état d’une hésitation des autorités kenyannes.

Cet ancien fonctionnaire de l’ONU fait valoir que les discussions diplomatiques pour parvenir au déploiement d’une force multinationale sont longues et fastidieuses.

Il croit que le conseil de sécurité reste conséquent avec lui même et continue d’oeuvrer suivant les recommandations du secrétaire général. 

M. Louis est confiant que les États Unis pourront obtenir une résolution donnant mandat à une force multinationale en Haïti.

La requête officielle du gouvernement haïtien à l’ONU est entrée dans son 11 ème mois.  M. Louis fait remarquer qu’il n’y a pas que le dossier d’Haiti aux Nations Unies qui tiendront dans deux semaines la 78 ème assemblée générale.

De l’avis de l’ex diplomate le principal obstacle reste l’absence d’un accord politique entre les acteurs haïtiens. 

De plus il déplore que les haïtiens n’aient adopté aucune disposition pour maintenir un minimum de sécurité dans la région métropolitaine de Port-au-Prince. Haïti a un problème de leadership et d’élites,  constate M. Louis refusant de rejeter l’enlisement de la crise sur la communauté internationale. / radio Métropole Haïti

Publicité