Un spécialiste ne croit pas que la justice puisse empêcher le déploiement de la force multinationale 

245

Un spécialiste juge surréaliste que la justice kenyanne empêche le déploiement d’une mission, autorisée par le conseil de sécurité des nations unies.  L’ex diplomate américain, M.  Pierre Antoine Louis,  prédit que le président Kenyan,  William Ruto,  aura gain de cause dans le dossier.

 A son avis le déploiement sera retardé par la procédure judiciaire.  Il estime que les dirigeants de l’opposition pourront exercer des recours auprès de la Cour  d’appel et du tribunal suprême s’ils ne sont pas satisfaits du verdict en première instance.  Le recours pourra être également utilisé par le gouvernement.

Le spécialiste en relation internationale croit qu’il s’agit d’une démarche politique qui ne bénéficie pas de disposition légale. Le président Ruto est dans son bon droit et son action est conforme à la constitution kenyanne adoptée en 2010.

Tenant compte de la procédure judiciaire, enclenchée le week-end écoulé,  M. Louis pronostique le déploiement des troupes au début de 2024. Toutefois il soutient que le processus de mobilisation des troupes par les nations contributrices se poursuivra durant cette période. 

Les haïtiens devront prendre leur mal en patience.  M. Louis rappelle que les haïtiens ont l’obligation de mobiliser des ressources dans leur budget pour garantir leur sécurité et ne pas compter uniquement sur l’aide d’autres états. LLM / radio Métropole Haïti

Publicité