Un spécialiste prône la relance de la production agricole

317

M. Guychar Doré,  spécialiste en relation internationale appelle les haïtiens à profiter de la fermeture de la frontière pour relancer la production nationale.  A son avis il ne suffit pas de construire le canal de Ouanaminthe,  il faut la construction d’un ensemble d’ouvrages afin d’irriguer des milliers d’hectares de terre.

Il rappelle que 18 000 hectares de terres irriguées dans l’Artibonite ne sont pas cultivées. Une partie de la savane désolée peut être cultivée, précise l’ex conseiller du président Jovenel Moïse.

Dénonçant la contrebande et le désordre sur la frontière,  M. Doré insiste sur la nécessité d’empêcher la revente de produits importés par les dominicains.

Il faut  formaliser la  filière d’importation,  plaide t-il attirant l’attention sur les produits bas de gamme exportés par les entrepreneurs dominicains. 

Le gouvernement de Martelly avait interdit une farine cancérigène avec un taux très élevé de bromate.

L’expert met en garde contre la prochaine avalanche de produits pharmaceutiques en provenance du territoire voisin. À son avis les autorités haitiennes  doivent s’assurer du travail efficace du bureau de normalisation chargé du contrôle de la qualité des produits. LLM / radio Métropole Haïti 

Publicité