Crise migratoire, l’émissaire américain Daniel Foote remet sa démission en signe de protestation

989

L’émissaire spécial américain pour Haïti, Daniel Foote a remis sa démission, mercredi afin de ne pas s’associer à « la décision inhumaine et contre-productive des États-Unis d’expulser des milliers de réfugiés et d’immigrants clandestins vers Haïti », a-t-il expliqué dans une lettre  adressée au secrétaire d’état Anthony Blinken.

Le diplomate estime qu’il est impossible dans le contexte actuel, d’imaginer qu’Haïti puisse accueillir des milliers de migrants dénués de toute ressource.

En outre, l’envoyé spécial qui s’est rendu à deux reprises en Haïti pour rencontrer des acteurs de la crise au cours de l’été, dénonce l’implication des Etats unis dans l’accession au pouvoir du premier ministre Ariel Henry.

Un type d’intervention qui « a systématiquement produit des résultats catastrophiques jusqu’ici », note Daniel Foote, une fois encore, dans sa lettre de démission.

Le Département d’État a confirmé ce jeudi, la démission de l’envoyé spécial Foote, mais s’est gardé de commenter ses violentes critiques contre la politique menée par les Etats unis en Haïti.  

AL/Radio Métropole